Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de Bibliovora
  • Blog de Bibliovora
  • : Passionnés de lectures ou découvreurs de livres, bienvenue à vous !!! Bonne visite et bonne lecture !
  • Contact

Navigation

Recherche

12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 12:21

Les statistiques me montrent que mon moteur de recherche littéraire est utilisé petit à petit. J'ai créé ce moteur pour favoriser l'exploration dans le web littéraire. 

 

Je fais naturellement grossir épisodiquement la base de données des sites qui y sont indexées. Aujourd'hui, cette base contient 282 sites et blogs.

 

N'hésitez pas à me soumettre des sites et blogs que vous connaissez et qui n'y sont pas !

Repost 0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 18:04
Ah, le web et ses multiples promesses. Mais il est terriblement difficile de se faire recommander un livre à partir de ceux que l'on aime bien. Je lance donc l'opération des "recommandeurs de livres".

Comment ça marche ? C'est très simple !

1°) Lisez entièrement ce message.

2°) Publiez sur votre blog un lien renvoyant vers ce message pour faire connaître cette opération à votre public.

3°) Accompagnez chacune des chroniques de livres publiées sur votre blog d'une recommandation.
Vous pouvez par exemple introduire, au bas de votre chronique, une ligne ainsi rédigée : "Vous avez aimé ce livre ? Lisez également ceux-ci..." et compléter par 4 titres au moins de livres comparables à celui chroniqué.

4°) A plusieurs, c'est toujours plus sympa !
Signalez en commentaire sous cet article chaque chronique que vous avez enrichie de suggestions. Vous gagnerez 5 points par chronique.

Un classement va être dressé pour mettre en avant les meilleurs d'entre vous. Ce classement affichera votre pseudo (avec lien vers votre blog), votre nombre de points et votre statut (qui s'améliorera avec le nombre de chroniques faisant l'objet de recommandations littéraires !).

Bonnes recommandations et à bientôt !
Mais au fait... si j'ai aimé ce livre, que me recommanderiez-vous ?
Repost 0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 15:01

Une quinzaine de blogs supplémentaires sont désormais référencés dans mon moteur de recherche littéraire :

Utilisez le moteur à cette adresse.

 

N'oubliez pas non plus de regarder ma sélection hebdomaire de chroniques publiées par des blogueurs externes.

Repost 0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 11:54

Cette semaine sera surtout dédiée aux chroniques cinéma.

Une chronique littéraire perso tout d'abord dédiée au thème du savant fou. Il s'agit d'un recueil de nouvelles et romans du XIXè siècle : Les savants fous par Gwenhaël Ponnau.

Des chroniques cinéma également. Un film américain d'action de série B tout d'abord, L'attaque des guêpes tueuses. Ensuite, des dessins animés avec le grand classique et toujours formidable Astérix et Cléopatre puis le moderne et plus décevant Astérix et les vikings.

La revue du web de Kepherton est également très riche. Parmi de nombreux articles de blog, vous trouverez des chroniques de livres, de films, de bds tout à fait intéressantes !

Repost 0
Published by Kepherton - dans News bibliovora
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 21:59
Un endroit à Paris où l'on peut prendre les livres que l'on souhaite et déposer les nôtres, bref une vraie bourse à l'échange. Sympa, non ?

Le concept est simple. Consultez la liste ci-dessous composée actuellement de livres dont je souhaites me débarasser. En commentaires, donnez moi les références de chaque livre qui vous intéresse. Et pour chaque livre réservé, mettez le nom d'un livre de même valeur dont vous souhaitez vous débarasser.
Ainsi de suite, chacun peut enchaîner les commentaires pour réserver les livres et en inscrire d'autres.

Pour aboutir, je ferais un tableau récapitulatif du trajet de chaque livre échangé. Nous organiserons un rendez-vous sur Paris pour procéder aux échanges.

Ca vous intéresse ? Alors jetez-vous sur la liste que je propose pour réserver des livres !

Fantasy
Kip LANGELLO    La clinique du Dr Chyles
Alexandre MALAGOLI    Le seigneur de cristal
Glenna Mc Reynolds    La coupe et l'épée
   
   
Politique   
Daniel Easterman    Le septième sanctuaire
Frederick Forsyth    L'altrnative du diable

Non fictions
Collaboration    L'express l'aventure du vrai
Jean Montaldo    Mitterand et les 40 voleurs
Michel Cazenave    Le retour du Templier
J. Allen Hynek    Nouveau rapport sur les ovnis
N'Guyen Van Loc et Charles W. Scott    Le triangle d'or
Nicolas Hulot    Les chemins de traverse
Tobias Schneebaum    Au pays des hommes nus
Sheila Ostrander et lynn Schroeder    Fantastiques recherches parapsychiques en URSS
Daniel Cohen    Encyclopédie des fantomes
Pierre Clastres    Chronique des indiens Guayaki
Levi-Strauss    Race et histoire
Michel Leiris    Cinq études d'ethnologie
H. Loxton    Tous les chats du monde en couleurs
Bill Bryson    the lost continent
Lyall Watson    Histoire naturelle du surnaturel
   
Fantastique   
James Herbert    Fog
Douglas Preston et Lincoln Child    Relic
Graham Masterton    Rituel de chair
Graham Masterton    Le démon des morts
Ann Rice    Le violon
Valerie Simon    Yanis déesse de la mort
 
Romans divers
Prosper Mérimée    Colomba. Mateo Falcone
Joseph JOFFO    un sac de billes
Adolfo Bioy Casares    Le songe des héros
Richard Wright    Black boy
Gabriel Garcia Marquez    Cent ans de solitude
Alexandre Dumas    Le capitaine Pamphile
André Gide    Les faux monnayeurs
Gilles Legardinier    Le secret de la cité sans soleil
Jules Vallès    Le bachelier
Jules Vallès    L'enfant
PPDA    Lettres à l'abscente
Elula Perrin    Les femmes préfèrent les femmes
Denise Legrix    Née comme ça
Dan Franck    La séparation
Tournier    Vendredi ou les lymbes du Pacifique
Abbé Prévaust    Manon Lescaut
Rabelais    Gargantua
Georges Bernanos    Sous le soleil de Satan
William Golding    Sa majesté des mouches
Romain Gary    La promesse de l'aube
 
Romans historiques
Josephine Dedet    Roxane l'éblouissante
Michel de grèce    la nuit du sérail
Regine Pernoud    La femme au temps des cathédrales
Henri Troyat    le jugement de Dieu
Robert Merle    La révolte des vertugadins
Rose Tremain    Le don du roi
Honoré de Balzac    Les chouans
Hubert Monteilhet    La pucelle
Bette Bao Lord    Lune de printemps
Kirk Douglas    Le fils du chiffonier
Leo Valentin    homme-oiseau
Christiane Desroches-Noblecourt    La femme au temps des pharaons
Cornelius Ryan    Le jour le plus long

Polars
Edgar Allan Poe    Double assassinat dans la Rue Morgue   
Hilary Wheelan    Mort d'une peau de vache
Marc Paillet    la salamandre
PD James    Mort d'un expert
Alexis Lecaye    Meurtre en 36 poses

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 21:30

Dunod, 2009, 216 pages

 

Appréciation de Kepherton

 

Cet ouvrage paraît dans le contexte de la crise économique et se veut par conséquent une approche explicative, et vulgarisée, des causes de cette crise.

 

Aussi, en introduction, l'auteur revient sur quelques questions importantes liées au rôle social de l'économiste, à la comparaison entre la crise actuelle et celle de 1929 avant de détailler les 8 thèmes que le livre développe pour expliquer le contexte de crise.

 

Venez lire la suite sur le Site Bibliovora.

Repost 0
Published by Kepherton - dans divers
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 16:59
Un moteur qui référence des sites et des blogs littéraires, cela vous permettra de farfouiller dans presque 200 références de chroniques littéraires. N'hésitez pas à venir l'utiliser.
Il est disponible à cette adresse : cliquez ici
Repost 0
Published by Kepherton
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 21:08
Appréciation de Kepherton

 

Titre original : The lost art of keepings secrets

Review, Headline Book Publishing, Londres, 2005
Flammarion, 2007
Livre de Poche, 2009

Un roman qui nous plonge dans l'Angleterre des années 1950. En pleine ambiance rock'n roll. Johnny Ray fait chavirer les cœurs anglais tandis que l'on commence à entendre la voix lointaine d'un jeune chanteur américain qui tente de s'imposer, Elvis Presley.

L'héroïne-narratrice de cette histoire est Pénélope, une jeune anglaise issue d'une aristocratie quelque peu déchue. Elle et Charlotte deviennent amies, des amies qui partagent la même passion irrationnelle pour le chanteur Johnny Ray. Nous suivrons les turpitudes d'un petit monde clos à l'intérieur duquel Charlotte et Pénélope nous entraînent. Il y a Harry, le cousin de Charlotte, le magicien, qui s'acharne à récupérer le cœur d'une riche américaine fiancée à un autre, par intérêt sans doute plus que par amour. Inigo, le jeune cœur rebelle, rêve de partir aux Etats-Unis entreprendre une carrière musicale quand ses parents n'entrevoient pour lui qu'une carrière plus classique. Il y a Rocky Dakota, le charismatique producteur américain qui s'en vient conquérir un cœur. Mais est-ce celui de Pénélope ou bien de sa mère ?

Des histoires d'amour qui s'entrecroisent, des admirations gamines pour des stars' Eva Rice a réuni les ingrédients d'une bonne histoire pour un roman so british. Pour ma part, il m'a fallu m'acharner un peu pour apprécier le roman.

Je m'en serais finalement voulu d'avoir arrêté la lecture ! A marcher dans les pas d'un certain Marivaux, l'auteur a mis en scène une pléiade de jeux de l'amour et du hasard jouée par des acteurs vraiment très vivants. Finalement, le roman ouvre les portes d'un petit monde très vivant et entraînant et c'est avec plaisir que l'on se laisse entraîner dans des aventures aussi infantiles que charmantes. Pour rajouter au tout, le roman oriente notre regard vers une page ancienne de l'histoire qui constituera le cadre de cette histoire charmante. C'est donc avec un sourire un peu nostalgique que nous lisons les pages de cette histoire.

Enfin, l'auteur a su proposer une œuvre pleinement maîtrisée pour un livre qui se veut une sorte d'invitation au voyage. Ce roman est construit comme une pièce de théâtre. Asseyez-vous, Messieurs-Dames ! Et lorsque le rideau se lève, c'est pour nous entraîner dans un univers un peu naïf et enfantin auquel la réalité cède la place. Pendant la durée de ce spectacle, le temps ni les tracas quotidiens n'existent plus, cette œuvre est une promesse d'évasion.

Et puis les rires cessent brutalement, les sourires tombent. Le drame et la tragédie font leur entrée en un chœur pour le monologue final, celui qui met fin à l'histoire. Un dialogue qui sonne comme un acte définitif, celui qui fait tomber le rideau. L'héroïne Pénélope disparaît alors de nos yeux, non sans nous avoir glissé au passage un clin d'œil complice qui laisse entendre une dernière note d'espoir. Il est alors temps de fermer ce livre, le ranger dans sa sacoche et partir au bureau.

Ce roman d'Eva Rice se révèle bien écrit et d'une lecture agréable. L'auteur a maîtrisé entièrement son histoire et propose un roman qui est en fait un morceau de détente, un petit coin de paradis à garder dans sa poche pour s'y évader de temps à autre.

Chronique réalisée pour les Editions Le Livre de Poche
Repost 0
Published by Kepherton - dans Romans
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 21:07

Grasset, 2007, 176 pages

 

Appréciation de Kepherton

 

Ce roman est inspiré de l'histoire réelle d'une jeune femme qui vécut dans la Belgique du XIIè.

 

La passion selon Juette est un roman à deux voix. Il y a d'abord Juette, jeune enfant de 13 ans, traversée par ses histoires de chevaliers, ses rêves, ses peurs. Son père la destine néanmoins à un homme qui l'épouse et ne s'embarrasse pas de ses rêves de jeunesse. Juette vivra ce mariage avec la résignation d'une fillette que l'on a sacrifiée. Lorsque son époux meurt, seulement quatre ans après le mariage, elle se réfugie dans un ordre religieux de femme au service des lépreux. Commence alors un rêve de revanche contre l'ordre masculin et l'Eglise grasse et bien nourrie. Un combat qui fait de Juette la figure même d'une sainte, celle qui se sacrifie.

 

Les récits à la première personne de Juette sont entrecroisés par ceux d'Hugues, prêtre de l'abbaye de Floreffe qui est le seul à la comprendre et assiste, impuissant et admiratif, au calvaire et à la grandeur de cette jeune demoiselle.

 

Ce roman souffre largement d'une comparaison avec le monde actuel. La passion selon Juette sonne comme une invocation du passé au service d'un message à porter à notre époque présente. Ce n'est par conséquent pas une fresque historique dont les personnages n'ont par ailleurs pas la consistance. Leurs humanités, leurs personnalités n'est pas suffisamment décrite. J'attendais en vérité les élans d'une fresque, que j'ai rencontrés dans bien d'autres romans historiques, traversée par la puissance d'un récit à la première personne au moins aussi intense que le difficile Pavillon des enfants fous de Valérie Valère.

 

Mon attente a donc été entièrement déçue. En vérité, ce roman est d'abord la mise en exergue d'un personnage plus ou moins emblématique mais symbolisant les débuts du féminisme. Juette n'a pas de personnalité particulière, son univers ne nous est pas suffisamment montré. Mais qu'importe, Juette souffre, Juette se sacrifie et Juette se venge de l'Eglise en se rapprochant d'une conception très pure de Dieu. C'est donc à mon sens l'intérêt principal de cet ouvrage qui se lit avec un oeil conservé sur les temps présents, sur notre perception actuelle du Moyen-Age, avec ses points noirs, et en quelque sorte sur les tares de notre société.

 

A partir de ce constat, le livre n'est pas ennuyeux. Il est bien écrit et l'histoire se suit avec d'autant plus de facilité que le roman est court.

Repost 0
Published by Kepherton - dans Romans historiques
commenter cet article
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 22:12
L'organisme de lutte contre les pourriels KnujOn a publié un rapport pointant les registrars les moins regardants quant à l'attribution de noms de domaine à ces spammeurs. Les dix registrars les plus utilisés par les spammeurs sont Xinet, eNom, Network Solutions, Register.com, Planetonline, RegTime, OnlineNIC, SpotDomains, Wild West Domains, et Hichina Web Solutions.

Ce rapport est intéressant car il dresse un état des lieux de la situation et de ses évolutions. Or, certains registrars jusqu'ici considérés comme de mauvais registrars sont sortis de cette liste noire. Pourquoi ? Car ils ont pris de réelles mesures pour lutter contre le spam. Le risque de se voir retirer l'accréditation par l'ICANN a été payant. Le travail de cet organisme qu'est KnujOn est donc des plus utiles puisque c'est à la suite de ses recommandations que l'ICANN a menacé certains registrars de leur retirer leur accréditation de délivrance de noms de domaine, ce qui les a contraint à une attitude réactive.

Malheureusement, à ce jour, cette stratégie de recommandation n'a guère fonctionné dans le cas de Xinnet qui n'a pas été inquiété. L'ICANN joue un rôle certain dans la régulation du spam au niveau mondial, tout simplement car 10 registraires suffisent à favoriser la majeure partie du trafic du spam. Il y a donc un combat à mener pour que l'ICANN adopte une réaction ferme contre ces acteurs.

Lien vers le rapport complet :
http://www.knujon.com/registrars/
Repost 0
Published by Kepherton - dans Spam Internet
commenter cet article